Haut de page

 
Flux RSS Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte

Contenu

Foire aux questions : Norme NF EN 13829 et guide d’application P50-784

 
 
 
ADMIN - Comment compléter le registre des opérations dans le cas d’une mesure par échantillonnage? ADMIN - Existe-t-il un processus de certification pour les opérateurs d’infiltrométrie ? DIVERS - Comment évaluer le niveau de récupération de chaleur effectif d’une ventilation double flux en fonction de la perméabilité à l’air de l’enveloppe ? DIVERS - Comment intégrer les pertes dues au renouvellement d’air par les défauts d’étanchéité dans les calculs thermiques ? DIVERS - L’étanchéité à l’air dépend-elle du type constructif ? DIVERS - Où trouver la liste de sociétés réalisant des tests d’infiltrométrie? DIVERS - Quel est l’impact d’une mauvaise étanchéité à l’air sur les consommations d’énergie ? ECHANTILLONNAGE - Comment doit-on appliquer les règles d’échantillonnage dans le cas de plusieurs bâtiments collectifs exactement identiques? ECHANTILLONNAGE - Comment faire un échantillonnage de MI groupées ne demandant pas la même valeur de perméabilité à l’air? ECHANTILLONNAGE - Dans le cas de mesure par échantillonnage, que faire si les mesures ne sont pas conformes sur le premier échantillon ? ECHANTILLONNAGE - L’échantillonnage tel qu’il est défini dans le guide d’application de la norme est-il possible dans le cas de la rénovation? ECHANTILLONNAGE - Quelle valeur de Q4Pa_surf retenir dans le cas d’un échantillonnage de MI groupées? ECHANTILLONNAGE - Quelle valeur de Q4Pa_surf retenir dans le cas d’un échantillonnage sur un bâtiment collectif ? ECHANTILLONNAGE des maisons groupées : les mesures peuvent-elles être réalisées avant achèvement des travaux de toutes les maisons ? MESURE - A quoi se référer pour la mesure lorsqu’il y a doute sur le type de bâtiment? MESURE - Comment calculer l’intervalle de confiance de l’indicateur Q4pa_surf en m3/h.m² ? MESURE - Comment calculer la surface déperditive hors plancher bas ? MESURE - Comment mesurer l’étanchéité à l’air d’un EHPAD, d’une cité universitaire ou d’un foyer des jeunes travailleurs ? MESURE - Comment peut-on mesurer l’étanchéité à l’air des bâtiments tertiaire? MESURE - Comment réaliser un essai pour obtenir l’indicateur de perméabilité à l’air Q4pa_surf pour un bâtiment complet alors que celui-ci dispose de deux zones distinctes non communicantes ? MESURE - Comment réaliser une mesure dans un bâtiment mixte tertiaire/habitation? MESURE - En maison individuelle, comment compter le linéaire plancher Pm lorqu’il y a un plancher intermédiaire? MESURE - Est-il possible de mesurer un bâtiment dans son ensemble ou les règles d’échantillonnage doivent-elles être systématiquement appliquées? MESURE - Faut-il obturer le réseau de compensation des hottes de cuisine ou des laveries ? MESURE - Quelle est la formule retenue pour évaluer la surface équivalente de fuite? MESURE - Quelle est la hauteur à prendre en compte dans Delta(T)*h<500mK? MESURE - Quelle tolérance sur la valeur de la différence de pression la plus faible dans un essai? MESURE - Un deuxième essai réalisé sur un bâtiment après une amélioration de l’étanchéité peut-il conduire à obtenir un meilleur indicateur n50 et un plus mauvais indicateur Q4pa_surf ? NORME ET GA - Interprétation du terme "ensemble" au paragraphe 5.1.1 du guide d’application : NORME ET GA - Pourquoi l’indicateur Q4Pasurf a t’il été choisi comme indicateur réglementaire? NORME ET GA - Pourquoi les surfaces de plancher bas ne sont pas prises en compte pour obtenir l’indicateur Q4pa_surf même lorsque ces planchers bas sont des surfaces déperditives ? NORME ET GA - Qu’appelle-t’on "maisons individuelles groupées"? NORME ET GA - Quel critère de validité de la mesure prendre en compte concernant la vitesse du vent pendant l’essai ? NORME ET GA - Quelle est la formule pour passer de l’indicateur n50 à l’indicateur Q4pa_surf ?

ADMIN - Comment compléter le registre des opérations dans le cas d’une mesure par échantillonnage?

Description
Question N° 2011-26
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse
Dans le cas des maisons individuelles groupées : trois lignes distinctes avec trois numéros de rapport doivent être complétées.
Dans le cas des logements collectifs, trois ou six lignes distinctes (une pour chaque logement mesuré) mais avec le même numéro de rapport (éventuellement celui du rapport de synthèse) doivent être complétées.

ADMIN - Existe-t-il un processus de certification pour les opérateurs d’infiltrométrie ?

Description
Question N° 2011-02
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse
Il existe un processus d’autorisation obligatoire pour des techniciens qui effectuent des essais sur les bâtiments. Toutes les informations sont disponibles sur le site rt-bâtiment.fr.

DIVERS - Comment évaluer le niveau de récupération de chaleur effectif d’une ventilation double flux en fonction de la perméabilité à l’air de l’enveloppe ?

Description
Question N° 2011-10
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Télécharger :


DIVERS - Comment intégrer les pertes dues au renouvellement d’air par les défauts d’étanchéité dans les calculs thermiques ?

Description
Question N° 2011-06
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Télécharger :


DIVERS - L’étanchéité à l’air dépend-elle du type constructif ?

Description
Question N° 2011-05
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Télécharger :


DIVERS - Où trouver la liste de sociétés réalisant des tests d’infiltrométrie?

Description
Question N° 2011-03
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse
Sur le site rt-batiment.fr vous trouverez la liste des opérateurs autorisés pour réaliser des mesures de perméabilité à l’air.

DIVERS - Quel est l’impact d’une mauvaise étanchéité à l’air sur les consommations d’énergie ?

Description
Question N° 2011-11
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Télécharger :


ECHANTILLONNAGE - Comment doit-on appliquer les règles d’échantillonnage dans le cas de plusieurs bâtiments collectifs exactement identiques?

Description
Question N° 2011-16
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

L’échantillonnage se fait par bâtiment (même si les bâtiments ont le même permis de construire). Vous devez sélectionner pour chaque bâtiment :
- 3 logements s’il en compte moins de 30
- 6 logements s’il en compte plus de 31

Par exemple, dans le cas d’une opération de 4 bâtiments collectifs comptant chacun 10 logements, vous devez sélectionner (conformément aux règles techniques) 3 logements par bâtiment. Vous devez donc réaliser 4*3=12 mesures au total.

2ème exemple : un permis de construire regroupe 5 bâtiments de logements collectifs avec 9 appartements chacun et 15 maisons individuelles. Vous devez mesurer 3 logements (sélectionnés selon les règles d’échantillonnage) dans chacun des 5 bâtiments collectifs et vous devez mesurer 3 des maisons individuelles soit au total 5*3+3=18 mesures.

Le raisonnement se fait par bâtiment, en cas de doute sur les limites du bâtiment (cas de bâtiment avec plusieurs entrés) vous devez vous reporter à l’étude thermique pour déterminer le nombre de bâtiment. En règle générale un bâtiment à plusieurs entrées ne constitue qu’un seul bâtiment.


ECHANTILLONNAGE - Comment faire un échantillonnage de MI groupées ne demandant pas la même valeur de perméabilité à l’air?

Description
Question N° 2012-04
Première publication le : 09/11/2012
Dernière mise à jour le : 07/10/2013
Réponse
Dans le cas des MI groupées, les règles d’échantillonnages décrites dans le GA P50-784 précisent que seules trois maisons (sélectionnées en fonction de leur architecture) peuvent être mesurées. L’échantillonnage ne peut porter que sur un ensemble de maisons ayant le même objectif de perméabilité à l’air.
Pour un même permis de construire, il faut donc considérer autant de sous-ensembles de maisons qu’il y a d’objectifs de perméabilité différents à atteindre. L’échantillonnage s’effectue alors séparément pour chaque sous-ensemble.
Pour les sous-ensembles composés d’une, de deux ou de trois maisons, la totalité des maisons doit être mesurée. Pour les sous-ensembles comportant plus de trois maisons, l’échantillonnage s’effectue conformément au GA P50-784.

ECHANTILLONNAGE - Dans le cas de mesure par échantillonnage, que faire si les mesures ne sont pas conformes sur le premier échantillon ?

Description
Question N° 2011-01
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Si la moyenne pondérée suite à la mesure dans 3 ou 6 appartements (choisis par échantillonnage) ou si une des 3 mesures sur des MI groupées conduit à une non conformité.

Si les tests dans l’échantillon n°1 ne sont pas conformes :

  • le MO doit apporter les mesures correctives nécessaires dans l’échantillon 1 pour que les mesures deviennent conformes, sinon le bâtiment (ou les MI) est déclaré non conforme
  • ET le mesureur mesure un échantillon n°2 totalement différent du premier : il applique la même règle d’échantillonnage mais exclut les logements du premier échantillon.
    • Si les mesures avec l’échantillon 2 sont conformes, le bâtiment (ou les MI) est déclaré conforme
    • Si les mesures sont non conformes, des mesures doivent être faites dans l’ensemble des logements.

ECHANTILLONNAGE - L’échantillonnage tel qu’il est défini dans le guide d’application de la norme est-il possible dans le cas de la rénovation?

Description
Question N° 2011-21
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Dans le cas d’un immeuble entièrement et uniformément rénové la perméabilité à l’air du bâtiment peut être évaluée en appliquant les règles d’échantillonnage définies dans le Guide d’application (GA P 50-784) de la NF-EN 13829.

En revanche dans le cas de maisons individuelles rénovées les règles applicables aux maisons individuelles groupées neuves ne s’appliquent pas.


ECHANTILLONNAGE - Quelle valeur de Q4Pa_surf retenir dans le cas d’un échantillonnage de MI groupées?

Description
Question N° 2011-24
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 07/10/2013
Réponse
Dans le cas des MI groupées, les règles d’échantillonnages décrites dans le GA P50-784 précisent que seules trois maisons (sélectionnées en fonction de leur architecture) peuvent être mesurées. L’échantillonnage ne peut porter que sur un ensemble de maisons ayant le même objectif de perméabilité à l’air.
Les trois maisons mesurées doivent avoir une perméabilité à l’air inférieure ou égale à l’objectif de perméabilité correspondant à l’ensemble de maisons considéré. Seules les trois maisons mesurées peuvent utiliser dans le calcul thermique une valeur de perméabilité à l’air autre que l’objectif de perméabilité (ces trois maisons peuvent utiliser leur valeur mesurée).
Les autres maisons ne peuvent utiliser que la valeur de l’objectif de perméabilité associé à l’ensemble. L’échantillonnage ne peut en aucun cas permettre de justifier une perméabilité à l’air strictement inférieure à l’objectif fixé à l’ensemble, même si les trois maisons mesurées dans le cadre de l’échantillonnage ont une perméabilité strictement inférieure à cet objectif.

ECHANTILLONNAGE - Quelle valeur de Q4Pa_surf retenir dans le cas d’un échantillonnage sur un bâtiment collectif ?

Description
Question N° 2011-27
Première publication le : 30/09/2011
Dernière mise à jour le : 30/09/2011
Réponse
Le paragraphe 5.1.1.3.2 du guide d’application GA P 50-784 détaille la convention de calcul de la perméabilité à l’air globale du bâtiment à partir de mesures sur un échantillon. La valeur calculée peut être utilisée dans un calcul thermique.

ECHANTILLONNAGE des maisons groupées : les mesures peuvent-elles être réalisées avant achèvement des travaux de toutes les maisons ?

Description
Question N° 2012-01
Première publication le : 16/02/2012
Dernière mise à jour le : 16/02/2012
Réponse

Une mesure par échantillonnage ne permet de valider que les maisons terminées au moment de la dernière (troisième) mesure.

En cas de livraison par phases le maître d’ouvrage a donc deux possibilités :

1/ Attendre que l’ensemble des maisons couvertes par le permis de construire soit terminées.
Dans ce cas, le mesureur peut déroger, pour la dernière maison mesurée, aux règles strictes d’échantillonnage et mesurer cette troisième maison dans la dernière phase.
Dans ce cas, cette dernière maison mesurée doit être celle pour lequel le rapport (Pm+PVm)/Shm est le plus grand parmi les maisons de la dernière phase uniquement.
Si cette option est choisie, le label pour l’ensemble des maisons du permis groupé ne peut être obtenu qu’après la dernière mesure, c’est à dire à livraison de la dernière maison concernée par le permis.

2/ Valider les maisons par phase en appliquant les règles d’échantillonnage pour chaque phase (3 mesures par phase).


MESURE - A quoi se référer pour la mesure lorsqu’il y a doute sur le type de bâtiment?

Description
Question N° 2012-03
Première publication le : 20/07/2012
Dernière mise à jour le : 20/07/2012
Réponse
Il est difficile pour certains bâtiments de savoir avec certitude de quel type de bâtiment il s’agit, en particulier entre logements individuels accolés et logements collectifs.
Il est donc recommandé au mesureur de se référer à la fiche standardisée de l’étude thermique, ou synthèse de l’étude thermique, rubrique "usage principal". Ainsi, il se conforme aux choix qui ont été faits par le bureau d’étude thermique.
Néanmoins, si le mesureur pense que le BET s’est trompé, il est invité à le signaler au BET en question pour une éventuelle modification.

MESURE - Comment calculer l’intervalle de confiance de l’indicateur Q4pa_surf en m3/h.m² ?

Description
Question N° 2011-08
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Télécharger :


MESURE - Comment calculer la surface déperditive hors plancher bas ?

Description
Question N° 2011-04
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Télécharger :


MESURE - Comment mesurer l’étanchéité à l’air d’un EHPAD, d’une cité universitaire ou d’un foyer des jeunes travailleurs ?

Description
Question N° 2012-02
Première publication le : 16/02/2012
Dernière mise à jour le : 16/02/2012
Réponse
Ces bâtiments ne sont pas des bâtiments de logement collectif, une mesure par échantillonnage sur les chambres n’est donc pas conforme à la norme. Pour que la mesure soit conforme à la norme, cf. §5.1.1.4 du GA P 50-784, elle doit être faite sur le bâtiment entier (sauf justification). La mesure doit en particulier être conforme à la norme si une valorisation est faite dans le calcul thermique.

MESURE - Comment peut-on mesurer l’étanchéité à l’air des bâtiments tertiaire?

Description
Question N° 2011-12
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Le GA P 50-784 décrit la manière dont un bâtiment tertiaire doit être mesuré (y compris les bâtiments de grand volume).

Pour être conforme au guide d’application de la norme il faut mesurer le bâtiment dans son ensemble, le mesureur doit vérifier qu’il dispose du matériel nécessaire pour réaliser la mesure vis à vis de la volumétrie du bâtiment et de l’objectif visé.
Ne pas disposer du matériel suffisant (au vu des objectifs) pour faire une mesure globale ne constitue pas une raison pour réaliser une mesure par partie.
La mesure par zone ne peut se faire que si le mesureur justifie que la mesure globale n’est pas possible : par exemple car des zones sont aérauliquements disjointes, où que la hauteur du bâtiment est telle qu’elle ne permet pas d’assurer une pression uniforme dans le bâtiment.

S’il le justifie, le mesureur peut donc réaliser une mesure par zone mais il doit mesurer l’ensemble des zones et faire une moyenne pondérée par l’Atbat pour obtenir le Q4Pasurf global.

L’échantillonnage n’est possible que si le mesureur justifie que certaines zones ne sont pas mesurables (par exemple lorsque des spécificités d’usage en interdise l’accès). Dans ce cas la somme des surfaces déperditives hors plancher bas des zones mesurées doit représenter au moins 20% de l’Atbat total du bâtiment.


MESURE - Comment réaliser un essai pour obtenir l’indicateur de perméabilité à l’air Q4pa_surf pour un bâtiment complet alors que celui-ci dispose de deux zones distinctes non communicantes ?

Description
Question N° 2011-07
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

L’idéal est d’effectuer deux essais simultanés dans les deux zones. Pour chaque palier de pression, régler chaque ventilateur à la même différence de pression et relever manuellement les débits de chaque ventilateur. Effectuer la régression pour obtenir l’équation et la loi puissance à partir des différents coupes "différence de pression, somme des débits des deux zones".
La bonne pratique veut qu’un contrôle permanent de la différence de pression entre les deux zones soit effectué pour s’assurer qu’elle est proche de 0.

Une autre solution consiste à mesurer les deux zones séparément et à effectuer une moyenne pondérée par l’Atbat sur le Q4Pasurf pour obtenir le Q4Pasurf global du bâtiment. Néanmoins cette méthode est pénalisante car elle comptabilisera deux fois les fuites entre les zones.


MESURE - Comment réaliser une mesure dans un bâtiment mixte tertiaire/habitation?

Description
Question N° 2011-19
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Dans ce cas deux possibilités se présentent :
1/ Le plus probable : deux études thermiques ont été réalisées ou bien les deux zones sont considérées comme deux bâtiments différents dans une seule étude thermique.
Dans ce cas, il est possible d’entrer dans le calcul thermique deux valeurs de perméabilité. La valeur pour la partie résidentielle peut être obtenue par échantillonnage.

2/Le moins probable : les deux zones sont considérées dans l’étude thermique dans le même bâtiment.
Dans ce cas il est possible d’obtenir la valeur de la perméabilité pour l’ensemble du bâtiment en faisant une moyenne pondérée par les surfaces de parois froides hors plancher bas. La valeur de la perméabilité pour la partie résidentielle pouvant être obtenue par échantillonnage et celle pour le tertiaire par une mesure de la zone dans son ensemble.

Par ailleurs, si les deux zones sont aérauliquement liées une mesure du bâtiment dans son ensemble est possible.


MESURE - En maison individuelle, comment compter le linéaire plancher Pm lorqu’il y a un plancher intermédiaire?

Description
Question N° 2013-01
Première publication le : 11/02/2013
Dernière mise à jour le : 11/02/2013
Réponse

Dans le cadre des mesures de perméabilité à l’air de l’enveloppe pour les maisons individuelles groupées, une règle d’échantillonnage peut être appliquée. Cette règle d’échantillonnage définit notamment le choix des trois maisons individuelles qui devront être mesurées. Les 3 maisons individuelles retenues devront avoir le plus grand rapport (Pm + Pvm)/Shm.

Pm étant le linéaire de la liaison périphérique des planchers hauts ou sous comble aménageable avec les autres parois , pris en compte dans le calcul des ponts thermiques.

Dans le cas d’une maison individuelle avec un ou plusieurs étages il convient de prendre en compte les linéaires de planchers intermédiaires pris en compte dans le calcul des ponts thermiques.


MESURE - Est-il possible de mesurer un bâtiment dans son ensemble ou les règles d’échantillonnage doivent-elles être systématiquement appliquées?

Description
Question N° 2011-22
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse
Il est toujours possible de choisir de mesurer le bâtiment dans son ensemble plutôt que par échantillonnage et d’utiliser la valeur obtenue pour justifier de l’étanchéité à l’air du bâtiment dans le cadre d’un label ou pour le calcul thermique.
Néanmoins cette mesure peut s’avérer pénalisante si le bâtiment comporte un ascenseur, une gaine gaz et/ou un parking.
Par ailleurs le GA P 50-784 laisse la possibilité de réaliser un échantillonnage différent de celui proposé à condition de justifier d’une représentativité au moins équivalente.

MESURE - Faut-il obturer le réseau de compensation des hottes de cuisine ou des laveries ?

Description
Question N° 2013-03
Première publication le : 20/12/2013
Dernière mise à jour le : 20/12/2013
Réponse

Dans les cuisines professionnelles, les hottes ont des débits d’extraction très importants. Pour ne pas déséquilibrer le réseau de ventilation, des ventilateurs de compensation sont installés pour injecter de l’air neuf, préchauffé si nécessaire. Il existe le même type d’équipement dans les laveries.

Les réseaux de compensation ne doivent être colmatés lors du test de perméabilité que s’ils sont pris en compte dans le calcul des consommations énergétiques.


MESURE - Quelle est la formule retenue pour évaluer la surface équivalente de fuite?

Description
Question N° 2011-15
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Différentes valeurs de pression de référence et différents types d’orifices peuvent être retenus pour exprimer cette surface. Il est important de préciser les conventions retenues car elles influent beaucoup sur le résultat final.

Ce texte est extrait du guide "généralité et sensibilisation sur la perméabilité à l’air" disponible ici


Télécharger :


MESURE - Quelle est la hauteur à prendre en compte dans Delta(T)*h<500mK?

Description
Question N° 2011-18
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

La hauteur à prendre en compte est bien la hauteur du logement mesuré et non celle de l’immeuble.

Cette condition permet de s’assurer de l’homogénéité de la pression extérieure sur toute la hauteur du volume mesuré.

Par ailleurs ce critère ne constitue pas un motif de non respect de la norme mais une mise en garde sur la difficulté d’obtenir une pression à débit nul satisfaisante dans ce cas.


MESURE - Quelle tolérance sur la valeur de la différence de pression la plus faible dans un essai?

Description
Question N° 2011-20
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse
La commission d’autorisation des mesureurs et le Club perméabilité se sont entendus pour tolérer une différence de +/-3Pa par rapport à la valeur cible (de 10Pa ou de 5 fois la différence de pression à débit nul la plus grande des deux valeurs).
Cela signifie donc que la valeur cible doit être fixée conformément à la norme et que le premier palier obtenu par la mesure doit se situer, à +/-3Pa près, autour de la pression cible.
Il est recommandé de préciser sur le rapport la valeur cible pour le premier point de mesure.

MESURE - Un deuxième essai réalisé sur un bâtiment après une amélioration de l’étanchéité peut-il conduire à obtenir un meilleur indicateur n50 et un plus mauvais indicateur Q4pa_surf ?

Description
Question N° 2011-09
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Télécharger :


NORME ET GA - Interprétation du terme "ensemble" au paragraphe 5.1.1 du guide d’application :

Description
Question N° 2011-25
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Interprétation du terme "ensemble" au paragraphe 5.1.1 du guide d’application (GA P 50-784) :

- au § 5.1.1.2, les termes "ensemble" ou "sous-ensemble" désignent des maisons ayant le même permis de construire.

- au § 5.1.1.3.1, le terme "ensemble" désigne un bâtiment. L’échantillonnage se fait par bâtiment, même si plusieurs bâtiments font partie d’un groupe de bâtiments ayant le même permis de construire.

Rappel : Toute déviation par rapport à l’échantillonnage proposé dans le guide doit être justifiée conformément au premier paragraphe du § 5.1.1.


NORME ET GA - Pourquoi l’indicateur Q4Pasurf a t’il été choisi comme indicateur réglementaire?

Description
Question N° 2011-23
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Pourquoi une pression de 4Pa?
Le bâtiment est soumis, en moyenne, à une différence de pression avec l’extérieur comprise entre 0 et 10 Pa. Cette différence de pression est due au système de ventilation, à la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur et à la pression du vent sur les façades.

Dans le calcul réglementaire, le coefficient "n" de la loi de puissance est fixé à 2/3. Choisir un indicateur à 4 Pa (plutôt qu’à 50Pa) permet donc de déterminer les débits d’air auxquels est soumis le bâtiment en condition normale de fonctionnement avec plus de précision.

Pourquoi diviser par l’Atbat et non par le volume?
Deux raisons à ce choix :
- Le volume n’est pas une entrée du calcul thermique (contrairement à l’Atbat). Diviser par le volume obligerait l’opérateur à le calculer systématiquement. Or, des tests ont montré que sur un même bâtiment, deux mesureurs peuvent obtenir des résultats très différents sur l’estimation du volume (de l’ordre de 20-30% de différence).
- L’Atbat est évalué par le bureau d’étude mais si cette surface est surestimée, cela est certes avantageux pour le Q4Pasurf mais cela est pénalisant pour le reste du calcul thermique.
- Les déperditions ont lieu au niveau de l’enveloppe du bâtiment. Il est donc logique de ramener le débit de fuite par m² de surface déperditive.


NORME ET GA - Pourquoi les surfaces de plancher bas ne sont pas prises en compte pour obtenir l’indicateur Q4pa_surf même lorsque ces planchers bas sont des surfaces déperditives ?

Description
Question N° 2011-13
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Télécharger :


NORME ET GA - Qu’appelle-t’on "maisons individuelles groupées"?

Description
Question N° 2011-17
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse
Des maisons individuelles groupées sont des maisons qui ont le même permis de construire.
Les règles d’échantillonnage ne sont pas applicables à des maisons n’ayant pas le même permis de construire, même si ces maisons sont identiques.

NORME ET GA - Quel critère de validité de la mesure prendre en compte concernant la vitesse du vent pendant l’essai ?

Description
Question N° 2013-02
Première publication le : 07/10/2013
Dernière mise à jour le : 07/10/2013
Réponse
La vitesse du vent peut être soit mesurée à l’aide d’un anémomètre, soit estimée à l’aide de l’échelle de Beaufort. Si la mesure est effectuée à l’aide d’un anémomètre, le seuil à ne pas dépasser pour la validité de la mesure est 6 m/s (comprendre mesure inférieure ou égale). Si la mesure est effectuée sans l’aide d’un anémomètre, donc à l’aide de l’échelle de Beaufort, le seuil à ne pas dépasser pour la validité de la mesure est 3 sur l’échelle de Beaufort (comprendre estimation à 3 au plus).
Il n’y a pas lieu de convertir en vitesse d’air mesurée une estimation faite par l’échelle de Beaufort et inversement.
Exemples :
Si un anémomètre mesure 6,00 m/s au maximum, la mesure sera conforme.
Si un opérateur estime le vent à Beaufort force 3, la mesure sera conforme.

NORME ET GA - Quelle est la formule pour passer de l’indicateur n50 à l’indicateur Q4pa_surf ?

Description
Question N° 2011-14
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011
Réponse

Télécharger :

 
 

Pied de page